Creators of Peace
Vivre la paix: intervenants

Intervenantes principales

Leymah Gbowee, Libéria
Leymah GboweeLa Libérienne Leymah Gbowee, lauréate du Prix Nobel de la Paix 2011, est militante pour la paix, travailleuse sociale et défenseur des droits des femmes. Elle est la fondatrice et la présidente de Gbowee Peace Foundation Africa. Leymah est connue pour son rôle de leader d’un mouvement non violent ayant rassemblé des femmes chrétiennes et musulmanes dans le but de les amener à jouer un rôle essentiel et mettre un terme, en 2003, à la guerre civile dévastatrice ayant ravagé le Libéria pendant 14 ans. Cet exploit historique a ouvert la voie pour l’élection de la première femme chef d’État de l’Afrique, la Présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf. Elle a également été à l’avant-garde mondiale d’une nouvelle vague de femmes au rôle essentiel et unique, capables de négocier efficacement une paix et une sécurité durables. 

 

 
Dr. Rosina Wiltshire, La Barbade
Rosina Wiltshire possède une longue carrière dans les domaines du développement international, du développement du leadership et de l’égalité entre les sexes, la justice et la paix. Elle est le premier défenseur pour la justice entre les sexes de la Communauté caribéenne (CARICOM - Caribbean Community and Common Market) et a été nommée membre distingué de l’Institut Sir Arthur Lewis for Social and Economic Research de l’Université des West Indies (UWI) en 2010. Le Dr. Wiltshire a enseigné les Sciences politiques internationales et le développement international à l’UWI pendant 20 ans et a travaillé comme professeur invité à l’Institut pour le développement et la coopération internationale de l’Université d’Ottawa, et à la Norman Patterson School for International Affairs de l’Université Carlton.

 

 

Dr. Gill Hicks, Australie
Gill Hicks, Australia, Living PeaceGill Hicks est considérée comme l’une des intervenantes ayant le plus d’influence en Australie et au Royaume-Uni, porteuse d’un message de réflexion et d’affirmation de la vie. Elle est connue dans le monde entier comme survivante de l’attentat  terroriste de Londres du 7 juillet 2005. Elle a survécu mais a souffert des blessures très graves et permanentes, menant à une amputation de ses deux jambes en dessous du genou. Originaire d’Adélaïde, en Australie, Hicks vivait à Londres depuis 1991, mais elle est retournée en Australie en 2012 où elle travaille au niveau national et international à travers son réseau à but non lucratif, M.A.D. for Peace, et ses interventions publiques. 
 

 

 

Amy Peake, Royaume-Uni
Amy Peake, UK, Living PeaceAmy Peake est la fondatrice de Loving Humanity, une organisation à but non lucratif créée en 2014 pour offrir un soutien en matière de santé et de bien-être aux réfugiés syriens, en particulier aux jeunes filles et aux femmes.  Loving Humanity vise à soulager les problèmes de santé associés au manque de serviettes hygiéniques de bonne qualité et peu coûteuses. L’organisation vise à restaurer la dignité et créer un changement social en offrant un emploi aux femmes les plus vulnérables dans le camp de réfugiés de Zaatari.

 

 

 

Jin In
Jin InFondatrice de 4Girls GLocal Leadership (4GGL), Jin In s’est engagée dans un combat moral d’une importance capitale – les atrocités de masse infligées aux jeunes filles dans le monde entier. Jin agit à travers un mouvement de changement social exaltant visant à transformer un état d’esprit profondément ancré qui considère et traite les filles comme des ordures humaines en un nouveau paradigme permettant aux filles autonomisées de devenir notre plus grande force pour le changement. Elle a travaillé tout au long de sa vie avec le gouvernement américain, des agences des Nations Unies et plus de 1000 organisations, défendant 10 millions de filles dans le monde entier.  

 

 
 

 

 

Dr. Omnia Marzouk, Royaume-Uni
Omnia Marzouk, Egypt, UKOmnia Marzouk travaille comme consultante en urgences pédiatriques depuis 21 ans dans le département d’urgences pédiatriques le plus débordé du Royaume-Uni. Le Dr. Marzouk a reçu des prix au niveau local, régional et national en reconnaissance de ses différents rôles. En 2011, le Dr. Marzouk est devenue la Présidente d’Initiatives et Changement, la première femme à occuper ce poste. Elle est engagée dans un dialogue interculturel et interreligieux au Royaume-Uni, et participe également à des initiatives semblables dans des pays d’Europe, du Moyen-Orient, d’Asie et d’Afrique. Elle défend la construction de ponts pour une meilleure compréhension entre l’Occident et le monde musulman/arabe. 

 

 

 

 
 
Daphrose Ntarataze, Burundi/Suisse
Daphrose Ntarataze, Living Peace

Après des années passées en Suisse en tant qu’étudiante, réfugiée politique et citoyenne suisse, Daphrose Ntarataze vit maintenant entre son deuxième pays et le Burundi, son pays natal, où elle a initié de nombreux projets destinés à promouvoir la paix et le développement. En 2005, Daphrose a suivi une formation pour devenir facilitatrice de Femmes Artisans de Paix et en 2013, elle est devenue la Présidente de Femmes Artisans de Paix. Elle travaille maintenant à promouvoir ces cercles dans son pays natal pour aider son peuple hanté par des décennies de conflits fratricides. 

 
 
 
 

 

 

Marina Cantacuzino, Royaume-Uni

Marina Cantacuzino est une journaliste récompensée qui, en 2003, en réponse à l’invasion imminente de l’Irak, s’embarqua dans un projet personnel, rassemblant des histoires dans les mots et les portraits de personnes qui avaient surmonté la violence, la tragédie ou l’injustice et avaient cherché le pardon plutôt que la vengeance. Marina fonda ainsi The Forgiveness Project, une organisation à but non lucratif basée au Royaume-Uni, qui utilise les histoires réelles des victimes et des auteurs de crimes pour explorer la manière dont les idées sur le pardon, la réconciliation et la justice réparatrice peuvent être utilisées pour créer un impact positif sur la vie des gens. Marina enseigne également dans le domaine du cycle traumatique et organise des ateliers explorant les concepts du pardon et du récit d’histoire réparateur. 
 
 
 
 
Jo Berry, Royaume-Uni
Jo Berry est un parfait exemple du triomphe sur l’adversité et les difficultés. Lorsqu’une bombe de l’IRA tua son père, le député Sir Anthony Berry, elle avait le choix. Elle pouvait choisir la haine et la vengeance, ou chercher à comprendre et retrouver la paix dans sa vie. En 2000, Jo rencontra Patrick Magee, l’homme qui posa la bombe, et à partir de cette première rencontre, commença un voyage de toute une vie, destiné à communiquer et à démontrer leur capacité à voir leur humanité mutuelle. En 2009, Jo fonda l’organisation caritative « Building Bridges for Peace » (Construire des ponts pour la paix), et elle a dédié sa vie à transformer sa douleur en action pour la paix.  

 

 

 
 
 
Dr. Lillian Cingo, Afrique du Sud
Lillian CingoLilian Cingo a suivi une formation d’infirmière en Afrique du Sud, puis a obtenu ses diplômes en neurochirurgie, médecine tropicale et psychologie à Londres. Le Dr. Cingo se trouvait au sommet de sa carrière lorsqu’elle est retournée en Afrique du Sud à la fin de l’Apartheid, où elle a créé le premier et unique train pour les soins de santé primaires au monde. Le train de la santé est un train à 16 wagons qui apporte des soins de santé primaires et de l’espoir à 45 000 personnes parmi les plus pauvres d’Afrique du Sud. Bien qu’elle soit maintenant à la retraite, elle continue à chercher des sources de financement pour des dispensaires de soins de santé situés dans des régions isolées. Elle a été élue, avec Nelson Mandela et Desmond Tutu, une des 21 icônes nationales d’Afrique du Sud.

 

 

 
 

X