TIP 2018, Caux Forum, day 2
TIP 2018: « Et, maintenant, que faisons-nous ? »
Vers une paix inclusive 2018
Vendredi, 13. juillet 2018

« Et, maintenant, que faisons-nous ? »

Par Shannon McClain avec le soutien du programme Caux Scholars 

Le 12 juillet 2018, au cours de la conférence « Vers une paix inclusive », nous avons évoqué le pouvoir de la justice réparatrice. Carl Stauffer, professeur associé à l’Université Eastern Mennonite, et Thalia González, professeure associée en sciences politiques à l’Occidental College, ont ouvert la session du jour en s’interrogeant sur la manière dont la justice réparatrice pouvait résoudre le problème de l'extrémisme violent. La justice réparatrice, ce n'est pas simplement le fait de s'excuser ; c'est avant tout « se faire pardonner » en écoutant activement l’autre et en participant au processus de réparation.

 

 

Comme l’a souligné Carl Stauffer, le processus de justice réparatrice doit être centré sur les voix des personnes marginalisées et celles des victimes. Il a également rappelé que les acteurs de la justice réparatrice pouvaient avoir recours aux techniques de modération et de médiation, ainsi qu’aux logiques de cercle. Thalia González a ensuite décrit comment la justice réparatrice pouvait être utilisée dans les systèmes scolaires afin de rompre l’engrenage école–prison qui favorise les pratiques de justice punitive.

L'après-midi comprenait plusieurs ateliers sur la justice réparatrice et le « self-care ». Près de 150 personnes au total ont assisté aux cinq sessions, désireuses d’explorer les thématiques proposées et de se développer au contact des oratrices et orateurs, mais aussi des autres participant-e-s.

 

 

Suivez-nous sous #CauxForum et #CauxTIP!

 

Cliquez ici pour plus d'informations sur Vers une paix inclusive 2018

 

 

X