Caux Building
La Semaine de la communauté internationale fête ses 30 ans !
21 - 28 juin 2016

1986-2016 : La Semaine de la communauté internationale fête ses 30 ans !

En 1986 avait lieu la première Semaine de la communauté internationale (WIC) à Caux afin de préparer le Caux Palace pour les conférences à venir et connecter les personnes à travers le service. Depuis 1946, le Centre de Rencontres de Caux rassemble plus de 1300 participants du monde entier pour les Rencontres internationales de Caux qui ont lieu pendant l’été. La Semaine de la communauté internationale a changé de format en 2014 avec un nouveau programme conçu par Foundations for Freedom (F4F).

Chaque année, environ 40 personnes ayant un lien avec Initiatives et Changement (I&C) et F4F sont invitées avec leurs parents ou familles pour la semaine WIC. Ils sont initiés aux valeurs d’I&C, avec une attention particulière sur le service communautaire. Par ailleurs, un espace est organisé pour le partage d’histoires personnelles, des exercices de promotion de la confiance, ainsi que des soirées multiculturelles, des visites touristiques, la présentation de films d’I&C, etc.

« Au début, l’objectif était d’amener à Caux de jeunes Européens qui ne seraient pas nécessairement venus pour une conférence mais pour qui venir à Caux pour y effectuer un travail s’avérait plus facile », raconte Ulrike Keller, co-organisatrice de la semaine WIC à Caux. « Ces jeunes pouvaient ainsi rencontrer des personnes d’autres pays tout en effectuant un travail pratique. Nombre d’entre eux, âgés de 18 à 22 ans, venaient d’Allemagne. Ils étaient pour la plupart écoliers et étudiants universitaires. « C’est ainsi que les jeunes découvraient I&C. Et aujourd’hui nombre d’entre eux sont toujours engagés d’une manière ou d’une autre auprès d’I&C dans leurs pays respectifs.

Depuis le début, le Centre de Rencontres de Caux s’est défini comme « Maison du monde ». Des processus de réconciliation, de dialogue et de promotion de la paix entre individus et nations telles que l’Allemagne et la France ont eu lieu dans l’ancien Caux Palace. Les personnes qui ont assisté à la semaine WIC ont également participé indirectement à la construction de la paix en Europe et dans le monde. 

En 1986, Eliane Stallybrass eut l’idée d’organiser la première Semaine de la communauté internationale qui eut lieu pendant les vacances de Pâques. « À l’époque, il y avait une communauté internationale d’environ 30 personnes qui vivaient dans la Villa Maria toute l’année. Les années suivantes, les gens commencèrent à venir des Pays-Bas, de Suède, d’Italie, » raconte Ulrike. « À un moment donné, nous étions 180 personnes et cela a toujours été une ambiance internationale ». Le mari d’Ulrike, Christoph, est responsable de la partie pratique du travail – réparer, peindre, jardiner, etc. – depuis 30 ans. Ulrike a assisté à la semaine WIC chaque année depuis lors. « Je n’en ai jamais manqué une, m’occupant de chose diverses », raconte-t-elle. En 1996, la semaine WIC fut déplacée au mois de juin, afin de coïncider avec la préparation des conférences d’été. 

« Le format de la semaine a changé au fil des années, s’adaptant à son époque », dit Ulrike de son évolution. « Après la chute du mur de Berlin, les habitants des pays de l’Europe de l’Est ont pu se joindre à nous. Pendant plusieurs années, j’ai entendu les jeunes dire qu’il était difficile d’expliquer à leurs parents ce qu’ils font avec F4F et pourquoi ils vont à Caux. En 2011, j’ai introduit une idée : « Et si vos parents pouvaient venir à Caux et découvrir de manière pratique ce que font I&C et Caux ? » Angela Starovoytova (Ukraine), Diana Damsa (Roumanie) et, plus tard, Anastasiya Maksimova (Ukraine) adoptèrent l’idée et développèrent un nouveau programme mis en pratique en 2014.

À travers le récit d’histoires, le travail pratique et la réflexion en silence, l’édition 2016 de la Semaine de la communauté internationale a continué à connecter des personnes de différents pays et cultures afin de créer un espace pour le dialogue, la compréhension et la communauté.  

Venez voir des photos des WIC précédentes ici.

 

Par Liubou Pranevich

 
X