Caux Forum, Ethical Leadership in Business
Intervenant-e-s
Leadership éthique dans le business 2017

Intervenant-e-s 2017

Jeudi 29 juin 2017: Quelle est la valeur économique des valeurs?

Sabine DöbeliSabine Döbeli (Suisse)

Sabine Döbeli est la directrice de Swiss Sustainable Finance, une association fondée en 2014 avec l’objectif de promouvoir la durabilité dans le monde de la finance suisse. Elle était anciennement responsable de la gestion de la durabilité d’entreprise chez Vontobel. Chez Zürcher Kantonalbank, elle a créé l’unité de recherche en durabilité au sein du département d’analyse financière et a participé au lancement de divers produits d’investissement durable. Sabine possède un Master en Sciences environnementales de l’Institut fédéral suisse de technologie (ETH) de Zurich et un diplôme de troisième cycle en administration d’entreprise de l’Université de Bâle.

 

Andreas Bomann-LarsenAndreas Bomann-Larsen (Norvège)

Andreas Bomann-Larsen est associé et directeur de CARN Capital, une organisation indépendante d’investissement basée à Oslo, avec une stratégie d’investissement long-short dans les actions européennes, et un intérêt particulier pour les pays nordiques. M. Bomann-Larsen a également fondé la Fondation Prospera qui engage des consultants pro bono dans des projets sociaux pour différentes organisations sociales / ONG en Norvège. Il possède un master en économie et administration des affaires de la Norwegian School of Economics et deux diplômes d’études professionnelles en évaluation financière avancée et gestion de portefeuille.

Professeur Marc Chesney (Suisse)

Marc Chesney a obtenu son doctorat en finance à l’université de Genève et son habilitation à la Sorbonne. Il est professeur de finance à l’université de Zurich ainsi que directeur de l’Institut de Banque et Finance de cette même université, et a été au préalable professeur et doyen associé à HEC Paris. Il est l'auteur du livre intitulé: "De la Grande Guerre à la crise permanente", publié aux Presses polytechniques universitaires Romandes en 2015. Ses thèmes de recherche sont liés à la crise financière, au risque systémique et aux produits dérivés.

 

Merel RumpingMerel Rumping (Pays-Bas)

Merel Rumping a une maîtrise en relations internationales axée sur l'éthique dans le business aux Pays-Bas et a étudié à Sciences Po en France. Son expérience à l’institut de la micro finance en Colombie, combinée aux connaissances acquises au cours de ses études, lui ont fait découvrir le potentiel de l'entrepreneuriat social en tant qu'outil efficace pour lutter contre la pauvreté. Elle a commencé à travailler pour ProPortion, un incubateur d'entreprises sociales et a lancé LegBank, une initiative entrepreneuriale visant à accroître l'accès aux prothèses dans les pays en développement. Elle a co-développé le concept, dirige le consortium et recherche maintenant activement des investissements / des fonds pour développer le projet. De plus, elle écrit régulièrement des articles sur l'entrepreneuriat social pour la plate-forme de développement international ViceVersa. Dans son temps libre, elle est la chanteuse passionnée d'un ensemble portugais de musique fado appelé Palpita.

 

Vendredi 30 juin 2017

Les objectifs de développement durable de l'ONU et leur rôle pour un leadership éthique

Antoine Hautle, ELB, Ethical Leadership in Business 2017Antonio Hautle (Suisse)

Antonio Hautle est directeur de programme et représentant du réseau suisse Global Compact depuis 2015. Avant d’être à ce poste, il était directeur de Fastenopfer de 2001 à 2013 et directeur du Département social d’État de Lucerne de 2013 à 2015. M. Hautle a une formation en Philosophie, en Éthique des affaires et en Théologie catholique, ainsi qu’un Master en Administration des affaires de l’Université de Genève.

 

 

Claudia EggerClaudia Egger (Suisse)

Manager de la famille de sociétés Johnson & Johnson en Suisse

 

 

 

 

 

Jan Van Mol

Jan Van Mol (Belgique)

Fondateur Addictlab

 

 

 

 

 

Ouverture officielle du Caux Forum

Kate Gilmore (Australie)

Kate Gilmore a été nommée Haut-Commissaire adjointe aux droits de l'homme aux Nations Unies le 1er décembre 2015. Avant de rejoindre le HCDH, Mme Gilmore était secrétaire générale adjointe et directrice générale adjointe des programmes auprès du Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP). Auparavant, elle a été directrice nationale d'Amnesty International Australie puis secrétaire générale adjointe exécutive d'Amnesty International. Mme Gilmore a débuté sa carrière de travailleuse sociale et d'agent de politique gouvernementale en Australie, où elle a travaillé aux processus provinciaux et nationaux de politique publique ainsi qu’à la réforme de la loi, elle a notamment participé au premier Comité national sur la violence faite aux femmes du pays. Mme Gilmore détient un baccalauréat ès arts de l'Université de New England, des diplômes de troisième cycle en travail social de l'Université de Melbourne ainsi qu’en développement des communautés de l’université de Melbourne RMIT.

 

Raphael NägeliRaphael Nägeli (Suisse)

Raphael Nägeli est né le 29 septembre 1969 à Zürich. Il a suivi l’école à Zürich et il a conclu ses études à l’Université de Zürich et à l’Université libre de Berlin avec une licence en histoire, économique politique et histoire d’Europe de l’Est. Suite son activité dans le journalisme et pour une banque suisse, il a démarré sa carrière diplomatique dans le bureau d’intégration dans le DFAE. Après des missions dans les ambassades à Sarajevo et à Budapest, il a été Chef de service à l’Ambassade à Sarajevo. Lors de son retour à Berne, il a dirigé le service politique de la Division pour la sécurité humaine. Il a ensuite secondé le DFAE auprès du Bureau international civil, l’administration de surveillance pour le Kosovoet la Division pour des questions de minorité. En 2011, il est retourné à Berne pour œuvrer en tant que coordinateur régional pour l’Europe du sud-est. En 2012, il a obtenu le rang de ministre en tant que chef suppléant de l’équipe de travail pour la présidence suisse de l’OECD, qu’il a présidé dès 2015. Raphael Nägeli est marié et il a deux enfants.

 

Samedi 1 juillet 2017

Workshop: Promouvoir la confiance sur le lieu de travail

Bjorn IhlerBjørn Ihler, jeune leader de l'initiative "Extremely Together" de la fondation Kofi Annan et survivant de l'attaque terroriste de Anders Breivik

Jeune responsable de l'Initiative Extremely Together de la Fondation Kofi Annan et survivant de l'attaque terroriste d'Anders Breivik, Bjørn Magnus Jacobsen Ihler utilise l'art pour contrer les récits d'extrême droite. Bjørn Ihler est un concepteur activiste indépendant, conférencier, écrivain, réalisateur et technicien travaillant à l’international pour lutter contre les idéologies racistes, la haine et l’extrémisme violent. Son travail est influencé par son expérience en tant que survivant de l'attaque terroriste sur l’ile Utøya en Norvège en 2011, même s’il était déjà un activiste politique, travaillant pour lutter contre la violence avant cet évènement. Bjørn Ihler est un technicien, concepteur et créateur de contenu impliqué dans un certain nombre de projets et de start-ups utilisant des données et des récits pour défier l'extrémisme. Vous pouvez suivre son travail sur www.bjornih.co.uk. Il est membre de l'initiative Extremely Together de la Fondation Kofi Annan. Bjørn passe actuellement sa maîtrise en études de la paix et des conflits à l'Université Hacettepe en Turquie et a un baccalauréat en théâtre, conception et technologie axé sur la conception vidéo et l'animation de scène de l'Institut des arts de la scène de Liverpool.

 

Workshop: Le leadership par les femmes: Qu'est-ce que cela apporte aux hommes?

Caitlin Kraft-Buchman (Suisse)

Caitlin Kraft-BuchmanCaitlin Kraft-Buchman est la fondatrice /directrice de Women@TheTable : parce que la place d’une femme est à la table où les décisions sont prises, en matière de gouvernance, d’économie, de technologie, de durabilité et de paix, une ONG basée à Genève défendant les femmes et rassemblant les voix pour l’égalité des femmes. Women@theTable mets les questions de genre au-devant de la scène mondiale afin que des points de vue spécifiques soient entendus et concrétisés dans les couloirs du pouvoir. Kraft-Buchman est l’une des trois co-fondatrices d’International Gender Champions, un réseau de leadership homme + femme destiné à abattre les barrières en matière de genre pour que le système change, et co-fondatrice de Breakthrough Barriers 2017 avec le projet Women in Public Service Project du Wilson Center. Kraft-Buchman a également fondé The Strategic Message, une agence conseil basée à Genève aidant les organisations à but non lucratif et les organisations internationales à faire de leur vision et de leur stratégie une réalité. Elle a participé au Sommet des Pionniers (Trailblazer Summit) du Centre de commerce international (ITC) + Women Vendors Exhibition et Forum : « De la terre au nuage » à São Paulo, son sommet à Nairobi, deux éditions de TEDxPlaceDesNations des Nations Unies à Genève, TEDxHelvetia de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne et la Fondation Lombard Odier,  TEDxCERN du CERN, la campagne « Tech Needs Girls » (Pas de technologie sans les filles) de l’Union internationale des télécommunications, ainsi qu’aux salons TEDGlobal et TED. Caitlin Kraft-Buchman était auparavant la directrice générale d’un réseau médical suisse sur internet destiné à aider les médecins à offrir une médecine de plus haute qualité à un moindre coût. Elle était anciennement membre du conseil d’administration et présidente de la planification stratégique pour l’École internationale de Genève, et membre de longue durée du comité exécutif d’Human Rights Watch, à Genève.

 

Workshop: Comment bâtir dela confiance au sein d'une chaîne d'approvisionnement globale

Hiroshi Ishida (Japon)

Hiroshi Ishida a commencé sa carrière dans le secteur des obligations dans lequel il a travaillé pendant quatre ans. Il a ensuite travaillé pour la filiale de Takamatsu pendant les trois années suivantes. En 1997, il a été nommé membre de l’équipe du projet d’intégration de Mizuho au sein du département de planification informatique, Y2K et de gestion du risque systémique. Après avoir démissionné d’IBJ en 2000, Ishida a travaillé en tant que bénévole pour la Table ronde de Caux Japon (CRT Japon), fort de sa riche expérience. Il est aujourd’hui le directeur exécutif de la Table ronde de Caux Japon. Hiroshi Ishida est également professeur invité à la Business School de l’Université de Kyushu et membre du Centre pour le business inclusif et la RSE de l’Université internationale de Tokyo.

 

Chikako Miyata (Japon)

Chikako Miyata a rejoint ANA Holdings INC. au Japon en 1986. Elle a commencé en tant qu’hôtesse de cabine pour le Département de service de vol. En 2004, elle a été nommée au poste de responsable de l’administration de vol, s’occupant de la gestion du personnel et de la planification du service. Elle a ensuite été nommée à différents postes de gestion avant de devenir directrice des services et des produits en 2013. Elle est actuellement vice-présidente d’ANA Holdings INC. au Japon et est responsable de la marque d’entreprise et de la responsabilité sociale d’entreprise, avec un intérêt particulier pour les droits de l’homme et l’environnement.

 

Makeda Tsegaye (Ethiopie)

Makeda Tsegaye est la fondatrice et directrice de NetBizImpact Ltd – une société conseil en facilitation d’investissement et stratégie basée à Nairobi, au Kenya. NetBizImpact fournit des services à un groupe de clients divers, avec un intérêt particulier pour les petites entreprises et les entreprises en croissance innovatrices et à haut impact africaines (dans l’industrie agroalimentaire et les secteurs associés), mettant celles-ci en relation avec le marché, le capital et la technologie. Mme Tsegaye est connue pour son aptitude à guider les entreprises du secteur privé du concept à la croissance et aux bénéfices dans de multiples secteurs. Forte d’une solide expérience dans la direction de projets/initiatives d’une valeur de 30 à 500 millions de dollars américains dans de multiples pays, et dans la négociation de la coordination et du partenariat de haut rang avec de nombreuses parties prenantes, elle possède un large réseau de contacts professionnels et de sources de financement, en particulier dans le développement d’entreprises, le développement agroalimentaire et les opportunités d’investissement innovatrices dans la chaîne de valeur en Afrique de l’Est et de l’Ouest, mettant en relation les petites entreprises et les entreprises en croissance à haut impact avec le marché, le capital et la technologie. Elle est également membre de divers réseaux professionnels, y compris le réseau Aspen des entrepreneurs pour le développement (ANDE) où elle est membre du comité de direction pour l’Afrique de l’Est. Mme Tsegaye est originaire d’Éthiopie et vit et travaille actuellement à Nairobi, au Kenya.

 

Ville HeimgartnerVille Heimgartner (Suisse)

Ville Heimgartner est co-directeur général d’Imagine Cargo GmbH en Suisse. C’est un spécialiste du développement durable avec une pratique et une expertise en conseil industriel dans des pays tels que la Chine, l'Inde, le Mexique ou l'Europe. Il a précédemment été responsable d’un projet de développement durable pour la Poste Suisse dans les domaines de l'approvisionnement et de l'innovation. Depuis 2016, Ville Heimgartner travaille en tant que responsable du développement durable chez Imagine Cargo, où il met en place un réseau de logistique durable. En plus de ces responsabilités, il conseille également des multinationales sur la mise en œuvre de processus d'approvisionnement responsables tout au long de leur chaîne logistique.

 

Brian IselinBrian Iselin (Suisse)

Brian Iselin est un ancien soldat et agent fédéral qui est passé de la lutte contre le trafic de drogue à la lutte contre le trafic humain. Il a une expérience de terrain dans la lutte contre l'esclavage de plus de 17 ans dans près de 50 pays. Brian est également diplômé de l’université en études stratégiques, gestion de la police, justice pénale internationale et études asiatiques modernes. Brian est le fondateur de Slavefreetrade. Il est aussi président du Comité exécutif et président inaugural du Conseil consultatif international.

 

 

Dimanche 2 juillet 2017: "De Yale à la prison - Comment des bon managers prennent des mauvaises décisions"

Guido PalazzoGuido Palazzo (Suisse)

Guido Palazzo est professeur d’éthique des affaires à HEC, Université de Lausanne. Il a étudié l’administration des affaires et la philosophie à l’Université de Bamberg (Allemagne) et a écrit sa thèse en philosophie politique à l’Université de Marbourg (Allemagne). Il a enseigné dans de nombreux autres endroits tels que l’IMD, l’INSEAD, l’Institut de technologie de Pékin et la Kopenhagen Business School. Ses recherches se centrent sur la responsabilité d’entreprise dans les chaînes d’approvisionnement mondiales, les mécanismes de prise de décision (non) éthique dans les organisations, les processus du changement social, la lutte contre le crime organisé et l’impact du récit d’histoires sur les comportements. Guido Palazzo a reçu le Prix Max Weber pour ses recherches sur les sociétés multinationales des mains du président allemand. Il est l’un des experts en éthique des affaires les plus cités en Europe. Il travaille comme consultant et enseignant en éthique des affaires et CSR dans de nombreuses sociétés multinationales telles que Siemens, Daimler, Airbus, Volvo, la Réserve fédérale de New York, Stora Enso et Johnson & Johnson.

 

 

caux_green

X