CATS 2018: Résumé de la deuxième journée 
CATs 2018
Vendredi, 3. août 2018

CATS 2018 : Résumé de la deuxième journée 

Découvrez … Julie Ward

Axa, membre de MEOW, a eu l’opportunité d’interviewer Julie Ward, l’intervenante principale du jour. Julie Ward, membre britannique du Parlement européen, a co-fondé l’intergroupe sur les droits des enfants, formé de membres de différents partis et comités. Ses fonctions au Parlement européen comprennent celle de porte-parole pour l’éducation et la culture, couvrant les domaines des médias, de la citoyenneté, des politiques pour la jeunesse, ainsi que l’éducation formelle et informelle. Elle fait également partie du comité pour les droits des femmes et l’égalité hommes-femmes.

Julie a souligné l’importance pour les politiciens et les législateurs de prendre au sérieux les opinions des enfants, étant donné que les gouvernements prennent les décisions au nom des jeunes qui n’ont pas encore le droit de vote.

Lorsqu’on lui a demandé ce qu’elle venait faire à Caux, Julie a expliqué qu’elle assiste chaque année à la conférence CATS afin de communiquer avec les enfants et les personnes qu’elle représente. C’est également une opportunité pour elle d’écouter d’autres conversations du monde entier et de participer au programme lui-même. Sans oublier que l’on s’amuse beaucoup à CATS !

Pour découvrir l’intégralité de la conversation entre Axa et Julie, regardez la vidéo ci-dessous :

 

 

Tous ensemble avec Julie Ward et une compétition amicale !

Suite à son interview avec Axa, membre de MEOW, Julie Ward a rejoint les participant-e-s de CATS pour le rassemblement quotidien. En tant qu’intervenante principale, Julie a partagé avec nous la manière dont elle utilise son travail et sa position au Parlement européen pour promouvoir les droits des enfants. Elle a raconté comment elle défend constamment le dialogue interculturel. Elle est d’avis, à juste titre, qu’une discussion ouverte est essentielle pour changer les comportements. Sans elle, le changement est impossible. Selon elle, le changement est essentiel pour créer un monde plus tolérant dans lequel nous pouvons vivre en meilleure harmonie les uns avec les autres.  

Nous sommes ensuite passés au quiz sur la sécurité. En utilisant une application, cette activité interactive sans papier a été l’occasion d’approfondir notre compréhension du concept de sécurité par rapport à la violence. Tout au long du quiz, les équipes ont eu l’opportunité d’en apprendre un peu plus sur le programme de création d’un environnement protecteur et certaines des législations mises en place contre la violence, en particulier la violence contre les enfants, et tout ceci dans un esprit de compétition amicale.

 

 

Ateliers 2018

Aujourd’hui, nous avons également pris nos passeports et rejoint nos premiers ateliers et séances. Huit ateliers parallèles ont eu lieu avant le déjeuner, et 12 séances parallèles d’arts et de compétences ont eu lieu dans l’après-midi. Voici quelques photos en capturant l’ambiance, amusante ou sérieuse.

 

Atelier médias PEF4 : Faire parler les autres librement et travailler avec les médias et les autres.

 

 

 

 

 

Darren fois deux...des soucis fois deux...

 

 

 

 

 

 

Salomé nous montrant comment contrôler nos émotions en dansant, lors d’un des ateliers d’art.

 

 

 

 

 

 

 

 

L’histoire vivante de Caux

Plus de 300 participant-e-s se sont rassemblé-e-s dans l’historique Caux Palace. Le mardi, ils ont enfin découvert ses secrets, posant tout d’un coup des questions sur des fantômes et des légendes, pour finalement découvrir qu’ils allaient suivre leurs traces ! Cela vous paraît fou ? Oui ! Mais TELLEMENT amusant aussi ! L’histoire de CATS de cette année s’est déroulée juste devant nos yeux ! Des personnalités légendaires qui sont passées par cet endroit incroyable – ou, en tout cas, leurs fantômes - étaient cachées dans tout le bâtiment, prêtes à être découvertes, et leurs histoires prêtes à être à nouveau racontées. Parmi nos fantômes, le Maharaja de Baroda, ainsi que les grands inventeurs Kellog et Gillete, et l’architecte du Caux palace - plutôt cool, non ?

Le secret du jeu : reconnaître un fantôme et poser la question magique « Êtes-vous un fantôme ? ». Si un fantôme est correctement identifié, cette question le ramènera à la vie, lui permettant de revivre un moment important de sa vie. Plus le nombre de fantômes découverts par un groupe sera élevé, plus leur expérience sera enrichissante et plus leur satisfaction sera grande.

Si, pour quelle raison que ce soit, vous n’êtes pas arrivé à attraper tous les fantômes hier, ne désespérez pas ! Un personnage spécial de Caux apparaîtra chaque jour dans cette newsletter, n’oubliez donc pas d’y jeter un coup d’œil !

 

 

Les fantômes du jour  – Irène Laure et Clarita von Trott

Irène Laure, une Française, et Clarita von Trott, une Allemande veuve, ont une histoire de l’époque de l’après-guerre de grande importance à partager. Suite à l’attaque de la France par les Allemands lors de la Seconde Guerre mondiale,  tous les Allemands étaient devenus des ennemis jurés pour Irène.

À la fin de la guerre, elle imagina la reconstruction de l’Europe sans Allemagne ou la race allemande. En fait, sa haine envers les Allemands était telle que lorsque les Français et les Allemands furent rassemblés à Caux, Irène refusa d’interagir avec eux de quelle façon que ce soit. Elle s’isola dans sa chambre pendant trois jours jusqu’à ce qu’elle accepta finalement de rencontrer une allemande, Clarita von Trott, qui était veuve et qui avait fait partie de la résistance en Allemagne.

C’est suite à cette conversation qu’Irène comprit vraiment dans quelle mesure la guerre avait dévasté les deux pays. Elle réalisa que sa haine n’avait pas lieu d’être et était inappropriée. Elle décida alors de présenter publiquement ses excuses devant 500 personnes, dont 100 Allemands. Suite à cette réconciliation avec elle-même, Irène commença à travailler pour instaurer un dialogue à travers une Europe détruite.

 

Cliquez ici pour plus d'informations sur CATS 2018

 

 

X