CATS 2017
Donner les moyens aux enfants et aux adultes de construire une société inclusive
CATS 2017
Vendredi, 25. août 2017

Donner les moyens aux enfants et aux adultes de construire une société inclusive

CATS 2017

 « Nous sommes les citoyens d'aujourd'hui et de demain », a déclaré Kehkashan Basu, 17 ans, lauréate du Prix international de la paix pour les enfants 2016, alors qu'elle ouvrait la cinquième édition de la conférence Les enfants, acteurs de changement de la société (CATS). Et donner les moyens aux enfants de devenir les leaders de demain, c’est justement le premier objectif de cette conférence.

CATS 2017 a accueilli 264 enfants, jeunes et adultes de 34 nationalités différentes pour promouvoir l'inclusion et donner aux enfants victimes d'exclusion la possibilité de s’exprimer.

 

 

La conférence a duré une semaine et a débuté avec des jeux par lesquels les enfants et les adultes ont appris à collaborer pour atteindre leurs objectifs tout en s'amusant. Les Espaces d’apprentissages ont permis aux participant-e-s d'explorer les différents types d'exclusion et d'inclusion et d’identifier où elles se trouvent : à l'école, à la maison, dans différentes institutions. Dans l’un des espaces, les participant-e-s ont eu les yeux bandés afin d'expérimenter ce que c'est que de faire du sport quand on est aveugle et ainsi comprendre une forme d'exclusion. Dans un autre, les participants ont été invités à utiliser de la pâte à modeler pour représenter leur expérience à Caux. Mohamed, 16 ans, venu de France, a expliqué : « J'ai fait un cœur parce que même si c'est le début de la semaine, je sais que je vais quitter cet endroit avec un plus grand cœur. »

« Vous devez écouter tout le monde afin de créer des espaces où chacun se sente inclus », a déclaré Gerison Lansdown, présidente de Child to Child, lors de la séance de lutte contre l'exclusion avec le journaliste néerlandais Tako Rietveld. « Ne vous concentrez pas sur la personne, mettez l'accent sur les barrières », a-t-elle recommandé.

Les participant-e-s ont exploré la diversité et l'inclusion lors de sessions interactives appelées Let’s Explore sessions, avec notamment du jonglage, de la musique, de l’art, du théâtre, des récits d’histoires, et des ateliers sur la consolidation de la paix et le dialogue interculturel. Dans un atelier sur l'exploration du genre et la manière dont il peut être source de discrimination, les enfants et les adultes ont utilisé journaux et revues comme support pour discuter de l'exclusion et des stéréotypes sexistes.

Les soirées étaient l'occasion de s'amuser ensemble. Il y a eu une soirée disco - particulièrement appréciée par les plus jeunes entre deux et dix ans, mais aussi par les participant-e-s plus âgé-e-s - et une soirée Talent show dans le théâtre du Caux Palace.

 

 

À quoi ressemble une société inclusive ? Le dernier après-midi de la conférence, avec du carton et du matériel créatif, enfants et adultes ont construit leur ville CATS idéale, où chacun a sa place.

Les participants ont travaillé toute la semaine au développement de leur projet pour le CATS 90 Day Challenge. « En 90 jours, vous pouvez planter une graine, l'arroser, la voir grandir et prospérer », a déclaré Julie Ward, défenseuse des droits de l'enfance et membre du Parlement européen, en encourageant les participants à prendre des mesures après l'événement. « Vous n'avez pas à être un milliardaire ou un président pour faire la différence, vous avez juste besoin d’être motivé. »

À la fin de la semaine, les participant-e-s ont partagé leurs expériences de CATS. « J'étais un livre dans la bibliothèque humaine et je pensais que mon histoire était trop personnelle et qu'elle n'intéresserait personne », a déclaré un jeune participant. « En fait, c'est tout le contraire. Ici [à Caux], j'ai compris que, même lorsque vous êtes au plus bas, vous ne devez pas abandonner parce que le meilleur est à venir. »

« Mon expérience ici m'a transformé : nous nous sommes rassemblés, ensemble nous avons réfléchi, nous avons partagé et nous avons pleuré », a déclaré un autre participant. « Mais ensemble, nous avons également construit l'espoir. Je peux maintenant comprendre comment les enfants voient le monde. Il n'y a pas de mot dans le dictionnaire pour exprimer l'impact qu’a eu cette semaine sur moi, sur ma vie. »

 

 

X