Caux Forum, AEUB
Intervenant-e-s
Pour relancer une Europe inachevée 2018

Intervenant-e-s

Pour relancer une Europe inachevée 2018

 

Le très honorable (Rt Hon) Lord Ashdown de Norton-sub-Hamdon GCMG, KBE PC | Royaume-Uni

Politicien, diplomate et auteur

Paddy Ashdown est né à New Delhi le 27 février 1941, l’aîné de 7 enfants. Lorsqu’il avait quatre ans, sa famille retourna vivre en Grande-Bretagne et acquit une ferme dans la province de l’Ulster, où il fréquenta la Bedford School.

Il commença sa carrière en 1959 en tant qu’Officier des Royal Marines britanniques. Après avoir suivi une formation au sein des forces spéciales en Angleterre, il commanda une section navale (Special Boat Section) en Extrême-Orient. De 1967 à 1970, Paddy étudia le chinois à Hong Kong et devint un interprète de première classe en mandarin.

En 1972, Paddy quitta les Royal Marines pour rejoindre le Foreign Office britannique. Il dirigea la Mission britannique auprès des Nations Unies où il prit part à la négociation de plusieurs traités et accords internationaux. En 1976, Paddy quitta le Foreign Office pour se présenter comme candidat du parti libéral-démocrate dans les élections législatives britanniques. Après plusieurs années de prospection électorale, il remporta finalement le siège de Yeovil et pris sa place au parlement britannique en 1983. Après avoir servi son parti dans différents rôles, il devint le leader du parti libéral-démocrate en 1988.

Entre 2002 et 2008, Paddy Ashdown était Haut Représentant international et Représentant européen spécial en Bosnie-Herzégovine, travaillant sans faille pour garantir la paix dans les Balkans. En 2008, Paddy refusa un poste au sein du gouvernement britannique, n’étant pas d’accord avec ses politiques, en particulier dans le domaine de l’érosion des libertés civiles.

Auteur de nombreux articles concernant les affaires étrangères et la politique, Paddy a également publié neuf livres, notamment un livre sur la consolidation de la paix. Il a récemment commencé à écrire un dixième livre, « A German tragedy » (Une tragédie allemande), sur l’histoire de la résistance allemande face à Hitler pendant la Seconde Guerre mondiale.

Paddy et sa femme Jane vivent dans un village au sud de l’Angleterre. Ils ont deux enfants, Kate et Simon, et quatre petits-enfants, deux d’entre eux vivant en France.

 

Tatjana Perić | Bosnie-Herzégovine / Serbie

Conseillère pour la lutte contre le racisme et la xénophobie, Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE)

Tatjana Perić s’engage depuis 1994 pour les droits humains. Son parcours professionnel l’a amenée à travailler en tant que conseillère pour des organisations intergouvernementales telles que le Programme des Nations unies pour le développement, le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme et le Conseil de l’Europe. Tatjana Perić a également été coordinatrice de recherche pour le Centre européen pour les droits des Roms basé à Budapest et qui a récemment reçu le Prix du Conseil de l’Europe. Elle a suivi des études en droits humains et religion (Université de l’Essex, Université Columbia, Université de Genève) ainsi que sur les femmes et l’égalité des sexes (Université de Novi Sad). Depuis 2014, Tatjana Perić travaille pour l’OSCE à Varsovie en tant que conseillère pour la lutte contre le racisme, la xénophobie, et l’intolérance envers les chrétien-ne-s et les personnes d’autres religions.

 

Barbara Hintermann | Suisse

Secrétaire générale, Initiatves et Changement Suisse

Barbara Hintermann est la secrétaire générale de la fondation depuis mars 2015. Elle a 20 ans d’expérience dans le secteur humanitaire et le monde des entreprises, ayant occupé divers postes de leadership et de gestion au niveau exécutif au Moyen-Orient, en Afrique, en Amérique du Sud et en Europe. Elle croit profondément en la capacité qu’ont les individus de développer leurs compétences, et est une passionnée de la gestion basée sur les ressources humaines pour faire une différence. Elle est orientée vers des solutions tangibles. 

Barbara a consacré la majeure partie de sa carrière au domaine humanitaire. En 1995, elle a rejoint le Comité International de la Croix-Rouge (CICR) où elle a occupé différents postes au Moyen-Orient et en Afrique où elle a dirigé jusqu’à 500 membres du personnel dans le cadre d’une action humanitaire significative. De 2002 à 2004, elle était cheffe adjointe des opérations du CICR dans les Balkans, au siège, à Genève. En 2004, elle est retournée sur le terrain et a dirigé les opérations du CICR au niveau national, d’abord en Guinée-Conakry, puis en Colombie. De 2008 à 2012, elle était cheffe des opérations pour les missions du CICR en Europe et en Amérique du Nord. De 2012 à 2014, Barbara Hintermann a occupé le poste de directrice adjointe de ressources humaines, puis de directrice des ressources humaines, dirigeant un projet de transformation des ressources humaines à grande échelle.

Depuis mars 2015, Barbara Hintermann est la secrétaire générale d’Initiatives et Changement  Suisse.

 

Peter Sundin | Suède

Assistant social/Conférencier, Centre de prévention de la criminialité de Värmland

Peter Sundin est un ancien néo-nazi qui a grandi dans une famille raciste aux traditions nazies transmises depuis les années 1940. À l’âge de 14 ans, il est devenu membre de la Jeunesse nationale (Nationell Ungdom), une organisation suédoise néo-fasciste et ouvertement raciste, et il a vécu dans cet environnement pendant plus de dix ans, avant d’atteindre un tournant qui lui a fait couper les ponts avec sa famille, ses amis et ses valeurs afin de réinventer son existence et son identité. Ce processus de transformation lui a pris cinq ans, avec pour soutien principal dans son cheminement un policier local qui est aujourd’hui son collègue. Peter travaille maintenant au Centre de prévention de la criminalité de Värmland (Brottsförebyggande Centrum i Värmland), en Suède, dans le domaine de la prévention de l’extrémisme violent.

 

Dr. Emel Topçu | Turquie

Professeure en sciences politiques, Université Hasan Kalyoncu Gaziantep

Emel Topçu vit depuis plus de 15 ans en Allemagne et s’est spécialisée dans les thématiques des réfugiés syriens, du bénévolat, de l’éducation des adultes, des droits de la personne en général et de la femme en particulier, des relations entre minorités et sociétés majoritaires, du multiculturalisme et de l’intégration des migrants dans les sociétés européennes. Elle est l’auteur de nombreux articles et a conduit des travaux de recherche, donné des formations et apporté son expertise en tant que consultante aussi bien dans l’UE qu’au-delà de ses frontières. Elle a notamment collaboré avec des programmes du Conseil de l’Europe, comme le projet Democratic Citizenship and Human Rights Education Project, qui, en partenariat avec le ministère turque de l’éducation, vise à promouvoir une société plus démocratique en Turquie en renforçant la citoyenneté démocratique et l’éducation aux droits de la personne.

Ses activités de recherche se concentrent actuellement sur l’impact de l’afflux de réfugiés syriens en Turquie sur la cohésion sociale et les communautés.

 

Andrew Stallybrass | Royaume-Uni/Suisse

Historien de Caux

Andrew Stallybrass est né à Liverpool en 1948. Dans les années 1960, il fait partie de l’équipe à l’origine du centre de conférences internationales d’Initiatives et Changement, alors appelé « Réarmement moral », et consacre alors la plus grande partie de son temps aux relations publiques de Caux. Il participe également à l’élaboration de programmes, à la préparation de rapports de conférences ainsi qu’à la rédaction de lettres d’information hebdomadaires durant les conférences. En 1980, il épouse Eliane Maillefer. Entre 1984 et 2014, le couple vit à Genève et Andrew obtient la double nationalité anglo-suisse. En 2014, ils s’installent à Caux. Andrew Stallybrass a été de longues années durant directeur de Caux Edition, la petite maison d’édition rattachée à Initiatives et Changement. Andrew Stallybrass est écrivain, journaliste ainsi que prédicateur laïque auprès d’églises protestantes suisses. Diplômé en théologie, il s’est engagé de longues années auprès de la Plateforme interreligieuse de Genève, comme secrétaire, puis président. Andrew Stallybrass se passionne pour l’Histoire, et tout particulièrement celle de Caux.

 

Simona Toroțcoi | Roumanie

Activiste rom

Simona Toroțcoi est une Rom de Roumanie. Elle est actuellement doctorante à l’Université d’Europe centrale de Budapest (Hongrie). Issue elle-même d’une minorité ethnique de Roumanie, elle a connu la discrimination au quotidien rencontrée par les Rom.

Une série d’incidents mineurs vécus au cours de son enfance lui ont appris à accepter son identité, avant de parvenir, avec le temps, à transformer ces situations en geste activiste. En 2009, elle devient membre active de l’association roumaine Young Roma Maramures (YRMM) avec laquelle elle s’engage pour la cause des groupes défavorisés en général, et de la communauté rom en particulier. Simona est une fervente défenseuse de l’égalité et de la justice. Dans son engagement pour la cause rom, elle lance plusieurs pétitions et organise des marches de sensibilisation. Depuis 2013, son engagement atteint l’échelle européenne grâce à l’appui du réseau European Roma Grassroots Organizations Network. Simona Toroțcoi  participe aux auditions du Parlement européen ainsi qu’aux événements organisés par la Commission européenne et consacrés à la question des Rom.

Passionnée par les politiques éducatives et la jeunesse, c’est en toute logique que ses travaux de recherche l’ont amenée à s’intéresser à des sujets tels que la participation des étudiant-e-s rom à l’enseignement supérieur, le choix de leurs domaines d’études et l’impact qu’il peut avoir pour leur entrée dans la vie professionnelle, les inégalités géographiques en matière d’éducation, les perspectives d’emploi des Rom, et plus récemment l’engagement politique des jeunes Rom dans la vie publique.

 

Oleksiy Matsuka | Ukraine

Journaliste

Oleksiy Matsuka est un journaliste originaire de Donetsk, en Ukraine de l’Est, une ville qui est maintenant sous le contrôle des forces pro-russes. En 2009, il a fondé le Donetsk Institute of Information qui travaille pour la paix et les valeurs démocratiques à travers les nouvelles et l’analyse du conflit en Ukraine de l’Est. Après avoir exposé la corruption dans la région, il a reçu des menaces et sa maison et sa voiture ont pris feu. Il est parti s’installer à Slovyansk, juste en dehors de la région separatist, où l’Institut continue son travail. En 2014, Reporters sans frontières l’a nommé l’un de ses 100 Héros de l’information, et Journalistes canadiens pour la liberté d’expression lui a accordé son Prix international pour la liberté de la presse.

 

Jo Berry | Royaume-Uni

Fondatrice de Building Bridges for Peace

Seize ans après que son père ait été tué par une bombe de l’IRA, Jo Berry a rencontré l'homme qui en était responsable, Pat Magee. Cette première rencontre de trois heures les a amenés à se rencontrer et à discuter plus de cent cinquante fois, sur une plate-forme partagée, pour apporter un message de compréhension et de paix. Jo pense que l'empathie est la plus grande arme dont nous disposons afin de mettre fin aux conflits. Avec les divisions politiques, religieuses et raciales de plus en plus profondes à mesure que les événements mondiaux et locaux se déroulent, ses paroles offrent un message d'espoir et nous encouragent à voir l'humanité dans l’autre. Elle a fondé une association intitulée « Construire des ponts pour la paix » qui vise à résoudre les conflits dans le monde entier. Jo est souvent invitée à intervenir lors de conférences ou séminaires internationaux sur les thèmes de l'aide humanitaire, la résolution des conflits et les droits de l'homme. C’est une facilitatrice formée au partage d’histoires, à la transformation des conflits et à la justice réparatrice. Elle a travaillé avec Pat Magee dans des zones de conflit, dont le Liban, le Rwanda, l'Irlande, la Palestine et Israël ainsi que dans tout le Royaume-Uni. Elle s’est exprimée dans de nombreux endroits dans tout le pays et a fait partie de panels et de forums de discussion à la radio et la télévision. Jo est actuellement en train d'écrire un livre et elle vient tout juste d’être nommée professeur invité à l'Université de Nottingham.

 

Christoph Spreng | Suisse

Vice-président, Conférence des OING du Conseil de l’Europe

Christoph Spreng est né et a grandi à Berne, en Suisse. Il a commencé sa carrière comme ingénieur dans le domaine de l’électronique, ce qui l’a amené à travailler dans la production de films documentaires et l’édition de journaux. En 1981, Christoph est devenu membre du Conseil d'Initiatives et Changement Suisse, un rôle qu’il a assumé pendant 36 ans. L’engagement de Christoph auprès de Caux l’a amené à travailler dans de nombreuses branches de la fondation. De 1998 à 2008, il a été le coordinateur des conférences de Caux pendant 10 ans et il a représenté I&C auprès du Conseil de l’Europe. En 2008, Christoph a été nommé conseiller spécial pour le dialogue interculturel dans le cadre de la Conférence des OING (Organisations Internationales Non Gouvernementales), et a coordonné le « Dialogue Hub » des OING « De la polarisation à la participation. » Il est expert des OING auprès du Conseil de l’Europe. Les activités de Christoph en dehors de la Suisse comprennent le développement de Fellowships avec des étudiants originaires du Japon et d’Allemagne et les industries indienne et japonaise. En 2009, il était le responsable d’une coentreprise dans le cadre du processus de paix au Moyen-Orient. Christoph continue de jouer un rôle actif dans le travail d’I&C et de Caux.

 

Nick Foster | Royaume-Uni

Directeur du Caux Forum

Nick Foster est directeur du Caux Forum depuis 2013. Diplômé en art et en psychologie, son parcours l’a mené à travers le monde entier. Il a travaillé dans le secteur de l’éducation, au service d’organisations à but non lucratif et lancé sa propre entreprise de production en Afrique du Sud. Il a également travaillé comme consultant auprès d’entreprises privées, spécialiste dans les questions du développement de partenariats, de la rétention des employés et de l’épuisement professionnel. Nick Foster a rejoint I&C il y a de nombreuses années, dans le cadre des programmes « Making Britain a Home » et « Fondations pour la Liberté » en Europe de l’Est et en Russie.

 

Auditeur clé 2018

En tant qu’observateur ou observatrice externe, un-e participant-e non européen-ne a été nommé-e « auditeur ou auditrice clé » pour offrir une perspective objective sur ce qu’apporte la conférence et évaluer son impact potentiel au-delà des rencontres de Caux. Cette personne non seulement écoutera ce que disent les intervenant-e-s et les présentateurs ou présentatrices, mais observera également les réactions des participant-e-s de la conférence et leurs intentions eu égard à ce qui leur a été présenté. Ce rôle a été donné à un Australien, venant de la région Asie-Pacifique, à l’autre bout du monde. Il fera la synthèse des idées et des thèmes essentiels, afin de réunir les meilleurs exemples de motivation transformatrice pour une meilleure interaction humaine et la construction d’une bonne cohésion sociale à tous les niveaux de la société, dans le but d’offrir un contenu vivant « pour relancer une Europe inachevée ».

Mike Brown | Australie

Auteur, militant et organisateur d’évènements pour I&C

Mike Brown écrit, milite et organise des évènements pour Initiatives et Changement depuis plus de 50 ans, avec une vocation particulière pour les dialogues en faveur de la réconciliation et de la promotion de la confiance. Il a organisé des dialogues interraciaux en Amérique, des programmes de promotion de la confiance au Cambodge, et a contribué au processus officiel de guérison et de réconciliation nationale au Soudan du Sud en 2013. Dans son pays d’origine, l’Australie, Mike travaille depuis longtemps pour la réconciliation avec les peuples indigènes d’Australie (les Aborigènes et les Indigènes du Détroit de Torres), et a été co-président du mouvement Sorry Day dans son État. Pendant 15 ans, il a travaillé comme bénévole en Inde, a écrit bénévolement pour le magazine Himmat Weekly, et était facilitateur au Centre de formation d’Initiatives et Changement à Panchgani, en Inde occidentale. Il a également été coordinateur du programme Action for Life (Action pour la vie) pendant dix ans, pour mobiliser une « nouvelle génération d’acteurs et actrices du changement ».

 

Contribution créative

Oana Dinea | Roumanie

Oana Dinea est une pianiste roumaine qui vit actuellement à Genève (Suisse) où elle poursuit sa carrière de pianiste de concert et de professeure au Conservatoire Populaire de Musique de Genève.  La condition humaine l’inspire et elle cherche à transmettre un sens à son public et à ses élèves à travers son art.  Elle a commencé à jouer du piano à l’âge de sept ans à Cluj-Napoca, en Roumanie, où elle a vite compris que la musique ferait toujours partie de sa vie. Après avoir terminé ses études en Roumanie, elle fut admise pour un bachelor à Genève avec Elisabeth Athanassova. Elle a poursuivi ses études avec un master spécialisé en concerts et un second master en pédagogie, les deux avec Dominique Weber à la Haute École de Musique de Genève. Au cours de cette période, Oana a reçu plusieurs bourses d’études. Elle a également eu l’opportunité d’apprendre avec de grands artistes tels que Leon Fleisher, Robert McDonald, Julian Martin et d’autres. Elle a lancé le groupe « Pianistes en Scène pour une Cause Humaine » en 2016 : quatre pianistes roumains qui jouent ensemble pour une cause humaine. Désireuse de partager son art, d’approcher et de mieux comprendre son public, Oana a commencé à faire des concerts d’un type non conventionnel, en mélangeant différents types d’art mais également des activités et les passions de la vie telles que le café, le yoga ou la nourriture avec la musique des grands compositeurs. Son objectif est de donner vie à la musique classique et de rompre la distance mise en place par certaines conventions entre l’artiste et le public. Pour elle, l’Art doit être la Vie. Il doit appartenir à tous !

 

Liliana Neciu| Roumanie

La mezzo-soprano Liliana Neciu est née à Baia Mare, en Roumanie, en 1977. Elle est diplômée de l’École des beaux-arts de sa ville natale où elle a étudié le chant, puis a poursuivi ses études à l’Académie de musique de Cluj Napoca, en Roumanie, dans le cours de chant de la professeure Ana Rusu. Depuis 2008, Liliana est une des solistes de l’Opéra national de Cluj Napoca. Au fil des années, elle a collaboré avec diverses institutions musicales en Roumanie, telles que l’Opéra national de Bucharest, l’Opéra national de Timisoara, Filarmonica Arad, Filarmonica Cluj Napoca, etc.Liliana Neciu a participé à de nombreuses tournées et a chanté dans les plus grandes villes d’Europe.

 

Initiatives qui seront présentes dans le cadre de la séance plénaire du 25 juillet (matin):
  • Healing the Past through Dialogue of Generations (Oleh Ovcharenko, Ukraine)
  • Alive Peace: holistic approaches in peacebuilding (Tissione Parmar, UK | Agata Stajer, Poland)
  • Truth, Racial Healing & Transformation (Rob Corcoran, USA | Ebony Walden, USA)
  • St Ethelburga’s Centre: heart-centred approaches to humanitarian work (Jo Winsloe Slater, UK | Bruna Kadletz, Brazil/UK)
  • Geloven in Groen / Believing in Green –  building trust and making faith communities in the Hague more sustainable (Laura Reijnders, The Netherlands)
  • International platform of visual theatre (Txema Perez, Spain/UK | Lana Biba, Ukraine/UK)
  • Learning to transform lives: Migrants and Refugees as Re-builders (Catalina Quiroz, UK/Peru)
  • Refugees as Re-builders (Peter Riddell, UK)
  • Creators of Peace (Miranda Shaw, UK)
  • From Polarization to Participation: The INGO Dialogue Toolkit (Cristoph Spreng, Switzerland)
  • Australians telling a new story – community building forums (Jean Brown, Australia | Mike Brown, Australia)
  • Turkish-Armenian diaspora dialogue in The Netherlands (Tayfun Balcik, The Netherlands)
  • KALMIRE Kalyoncu migration research centre (Emel Topcu, Turkey)
  • Building Bridges for Peace (Jo Berry, UK)
  • SiMigration – Understanding European migration policy and its impact (Erzjo Lajos, Germany)
  • Crime Prevention Centre, Värmland (Peter Sundin, Sweden)
  • Learning to be a Peace-Maker (Javed Latif, The Netherlands)
  • Donetsk Institute of Information (Oleksiy Matsuka, Ukraine)
  • DEEP France (Célia Demoor, France)
  • Prevention has no Colour 2.0 (Cristina Bignardi, Italy)

 

addressing_europes_unfinished_business

X